Il n’y a pas de temps à perdre : qu'il s'agisse de la crise liée au coronavirus, du climat ou de la transformation du monde du travail – le milieu de la recherche et le monde politique doivent œuvrer conjointement pour relever les défis sociétaux. Le succès d’une telle entreprise nécessite non seulement des représentant·e·s politiques qui connaissent le milieu scientifique, mais aussi des chercheurs et chercheuses au fait des mécanismes politiques.

Or, la plupart des scientifiques n’ont aucune expérience de la vie publique. Lorsqu’ils ou elles sont entraîné·e·s dans les débats politiques, ils et elles commettent souvent des faux pas face aux médias, en font trop, manquent d’ouverture, hésitent ou se laissent instrumentaliser. Cela ne sert ni la politique ni les sciences.

Comment pouvons-nous relever les défis sociétaux sans assister à un dialogue de sourds entre les sciences et la politique ?

Nous faisons en sorte que le milieu scientifique et la politique se comprennent.

Le projet Franxini donne aux scientifiques l’opportunité d’accorder leurs compétences politiques à leur expertise scientifique, leur permettant ainsi de façonner des changements et de contribuer à des institutions qui profitent à la société tout entière.

Notre Vision

Nous aspirons à une société dans laquelle acteurs et actrices du monde scientifique et politique œuvrent conjointement pour relever efficacement les défis sociétaux. Grâce à l'engagement politique de chercheurs et de chercheuses de toutes les disciplines, les idées fondées sur des bases scientifiques solides contribuent à faire émerger des solutions effectives qui profitent à tous.

Les personnes qui soutiennent notre cause

Notre offre 

Policy Innovation Hub

Des personnes engagées issues d’horizons divers sont amenées à découvrir des méthodes innovantes. Dans notre programme de soutien participatif, nous faisons se croiser idées scientifiques et mesures politiques et nous leur donnons des ailes.

 Politics Boot Camp

Pas de série de pompes sur le planning, mais beaucoup de savoir-faire politique : les chercheurs et chercheuses suivent un programme d’entrainement consacré à la politique en Suisse. 

Lors de formations intensives, ils appréhendent les bases du système politique suisse et découvrent où et comment ils peuvent s'impliquer.

Polity Hive 

Une ruche bourdonnante placée sous le signe de la rencontre entre individus et institutions. 

Lors des événements organisés par la Polity Hive, des personnes issues du monde de la politique, des sciences et d'autres secteurs de la société civile se rencontrent pour échanger sur des idées et créer des synergies.

Événements à venir

Qui peut participer ?

Le projet Franxini est ouvert aux chercheurs et aux chercheuses de toutes les disciplines qui souhaitent faire avancer les débats de société en apportant leurs connaissances et leurs réflexions – sans distinction d'origine, d'âge ou d'affiliation politique. La diversité des points de vue et les structures inclusives sont des thèmes qui nous tiennent particulièrement à cœur.

Dites-m’en plus!

Je veux recevoir des informations sur le projet Franxini.

Équipe

Anna Krebs, Chef de projet

Spécialiste des processus de groupe participatifs, de la collaboration créative et des méthodes innovantes qui favorisent la co-création et le dialogue.

 

Nicolas Zahn, Membre de la Commission Reatch

Spécialiste en sciences humaines fasciné par les sciences naturelles et politologue dont les principaux centres d’intérêt sont la démocratie et la numérisation.

Marc Hohmann, Membre de la Commission Reatch

Ingénieur en électricité, s’intéresse à la médiation entre technologie, économie et société. Passionné par les interactions dans les champs à haute tension que sont les réseaux électriques et la politique. 

Équipe élargie

Lena Greil, communication et recherche de fonds

Enthousiasmée par les questions interdisciplinaires et intéressée par une culture du dialogue équilibrée comme fondement de toute démocratie. 

Lena suit un Master en European Global Studies et s'occupe de la communication autour du projet Franxini.

Tanja Rechnitzer, Assurance qualité 

En tant que philosophe, elle s'intéresse aux conditions du savoir et de la compréhension - dans la science, la société et la politique. 

Tanja aide le projet Franxini à formuler des objectifs clairs et à contrôler leur réalisation.

Luca Schaufelberger, Polity Hive

Luca étudie les sciences naturelles interdisciplinaires à l'EPFZ avec une spécialisation en physique et énergie. 

Dans le cadre du projet Franxini, il est en charge du dialogue entre politique et recherche - avec un accent particulier sur le thème de la transition énergétique.

Groupe consultatif

Sabrina Heike Kessler

Chercheuse en communication scientifique et en communication de risque et de crise

Estefania Cuero 

Porte-parole de Jeune Académie Suisse

Darius Farman

Chercheur en sciences économiques et sociales

Jean-Daniel Strub

Directeur de la Fondation Bourses politique et science

Silvia Maier

Chercheuse en sciences cognitives et neuroéconomiste

Servan Grüninger

Biostatisticien et informaticien, président Reatch

Hannes Gassert

Entrepreneur de la tech et co-fondateur de CH++

Odile Ammann

Experte en droit public

Ivan Marijanovic

Avocat

Severin von Hünerbein

Expert en innovation sociale & Facilitateur

Aimée H. Zermatten 

Juriste

Danny Bürkli

Co-directeur et co-fondateur de Staatslabor

Nous travaillons en collaboration avec

Contexte 

Groupe de réflexion existant depuis plus de six ans, Reatch s’investit pour une culture favorable à la science. Avec le projet Franxini, nous renforçons cet engagement et encourageons une collaboration constructive entre le milieu scientifique et le corps politique. Grâce à notre solide réseau constitué de scientifiques et de représentant·e·s politiques, nous sommes à même de tisser des liens entre ces deux univers.

Le projet Franxini s'inspire de Stefano Franscini : enseignant, statisticien, publiciste et membre du premier Conseil fédéral suisse. Fils d'agriculteurs tessinois, il connait la pauvreté et comprend très vite l'importance centrale de l'éducation pour le bien commun. En tant que scientifique et homme politique, il a jeté des ponts entre ces deux univers, convaincu que les activités politiques devaient être basées sur des informations éprouvées et des analyses factuelles. Alors qu’il était conseiller fédéral, il a ainsi posé les bases de l'Office fédéral de la statistique, fondé ce qui est aujourd'hui l'École polytechnique fédérale (EPF) et mis en place la première administration fédérale suisse.

Le Projet Franxini dans les médias

Me tenir au courant

^

Built with